facebook
Sélectionner une page

« L’alcool fait grossir » qui n’a jamais été prévenu de cela par quelqu’un de son entourage ? En Angleterre les résultats d’un sondage effectué durant une campagne de lutte contre l’alcoolisme, sur près de 2000 personnes, a révélé que plus de 40% d’entre eux ignoraient que l’alcool faisait grossir.

En France c’est un peu différent. On nous met en garde que l’alcool fait grossir, mais sans vraiment nous expliqué le mécanisme derrière cela. Par de nombreux raccourcis on en finit par réduire l’équation à « alcool = prise de poids ».

Cependant lorsqu’on s’intéresse aux études en lien entre alcool et obésité, on se rend compte que les personnes souffrant d’alcoolisme sont le plus souvent en dénutrition avec un IMC faible (étude).

Comme toujours, le sujet est un peu plus complexe que ça. L’alcool fait-il grossir ? Je n’en serais pas aussi certain.

La suite dans l’article.

Qu’est ce que l’alcool ?

Lorsqu’on pense à l’alcool, le plus souvent on s’imagine le buveur de bière et son fameux ventre à bière (j’y reviendrais plus tard sur celui-là). Ou encore que l’alcool c’est du sucre. En effet, il est vrai que l’alcool résulte de la fermentation de sucres. Sauf que l’alcool n’est qu’un produit résultant, ce n’est plus du sucre.

L’alcool n’est ni du sucre ni du gras

Le produit résultant de cette fermentation de sucres est appelé éthanol, une molécule intoxicante pour le corps. Mais le fait-il grossir ? Rien de moins sure.

Comme vu dans un précédent article, il y a trois nutriments essentiels pouvant devenir du gras : les lipides, les glucides et les proteines. L’éthanol (= l’alcool) ne fait partie d’aucun de ces trois nutriments. Il n’apporte aucun intérêt pour le corps et est donc éliminé comme un déchet

L’alcool reste calorique

L’alcool peut être présent dans de nombreuse choses, dans cet article nous nous concentrerons sur les plus communes : le vin, la bière et les spiritueux.

Il est certes un nutriment inutile au corps, mais tout de même calorique. Avec plus de 7 kcal par gramme, il est presque aussi calorique qu’un gramme de lipides (9 kcal). Calorique oui, mais des calories vides (leurs consommation n’apportent aucun nutriment indispensable à la santé). C’est de cette information que découlent des conclusions « rapides » et pas forcément juste concernant le lien entre alcool et prise de poids.

Conclusion 1 : l’alcool est calorique, donc trop d’alcool fait grossir. Dans mon livre, je parle de la notion des calories, une notion trop simplifiée souvent utilisée par beaucoup de magazines minceur ou autres sites du milieu. À ce sens, si l’on considère uniquement que : nombre de calories = prise ou perte de poids. Alors l’alcool jouera nécessairement un rôle dans la prise de poids.

Conclusion 2 : l’alcool est un déchet que le corps élimine en priorité. Il ne se stock pas en graisse. Donc, on peut en consommer sans problème et autant qu’on le veut (conclusions des grands buveurs philosophes du bistro).

Conclusion 3 : selon l’origine et la nature de l’alcool, les effets sont différents sur le métabolisme et la santé.

Dans les prochaines lignes, nous allons voir que même si l’alcool est calorique et vide, il a tout de même des effets étonnants sur le métabolisme.

L’impact de l’alcool sur notre organisme

 

L’alcool a de nombreux effets sur notre organisme et notre santé. Dans cet article nous aborderons les effets qui nous intéressent le plus : la perte de poids. L’alcool fait-il grossir ? Intéressons-nous à ses différents effets.

Effet neutre

La déshydratation : c’est bien connus qu’après avoir bu de la bière, l’envie d’aller aux toilettes se fait plus pressante que jamais. Cet effet diurétique est connu depuis 1942 (étude). En allant aux toilettes vous évacuez beaucoup d’eau,  boire de nouveau de l’alcool après ne réhydrate pas suffisamment pour compenser la perte en eau.

Après une soirée bien arrosée vous pouvez vous retrouverez le lendemain en apparence plus mince, et plus léger sur la balance. Certains en concluront que l’alcool fait maigrir. En réalité ce ne sera qu’une question d’eau, vous serez déshydraté. Vous allez reprendre ce poids dans la journée en buvant de l’eau.

Effets négatifs

L’appétit augmente : Une étude faites aux Etats-Unis a prouvé que les buveurs d’alcool mangent en moyenne 16% plus que les non-buveurs. C’est un effet à ne pas négliger notamment à cause du second effet négatif de l’alcool.

Arrêt de la lipolyse (cassage de graisse) : lorsque vous consommer de l’alcool votre corps arrête de brûler du gras. Pour faire simple, l’éthanol est considéré par votre corps comme une toxine et comme un déchet. La nouvelle priorité de votre corps sera de faire sortir le plus rapidement possible l’éthanol. Il consacrera toute son énergie à cette tâche. Laissant de côté la lipolyse (le cassage du gras en énergie).

Voilà la véritable raison de « l’alcool fait grossir ». L’alcool ne vous fait pas grossir directement, mais indirectement. Il augmentera votre faim et bloquera le processus de déstockage. Laissant tout le plaisir à votre corps de stocker absolument tout ce que vous allez manger pendant le temps de consommation et d’élimination de l’éthanol.

Effets positifs (avec modération)

Augmentation du métabolisme de basal :

En lien direct avec l’effet de la faim. En effet si votre appétit augmente, c’est par ce que votre métabolisme augmente. L’élimination de l’éthanol dans le corps demande beaucoup d’énergie, cela a pour effet d’augmenter la demande en énergie global du corps (= le métabolisme basal). Votre corps réclamera plus d’énergie = plus de nourriture.

Pour faire plus simple, le métabolisme est un peu plus haut chez les personnes buvant de l’alcool avec modération.

Meilleure sensibilité à l’insuline :

L’insuline, vous savez l’hormone du stockage qui transforme le sucre dans votre sang en gras. Avec une alimentation trop riche en sucre il y a un risque que l’insuline soit en permanence présente dans votre sang, pouvant créer à terme une insensibilité à l’insuline.

Dans le cas des petits buveurs réguliers (surtout de vins), une étude montre que la sensibilité à l’insuline est améliorée, votre corps réagis vite au sucre (car plus sensible) et produit moins d’insulines. L’alcool augmentera votre appétit sur le moment présent. Cependant, pendant le reste de la journée le corps sera plus efficace pour utiliser les sucres de l’alimentation.

Ce qu’il faut retenir

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, mais en consommer un peu ne l’est pas. Encore une fois tout est une question de quantité et d’équilibre. On peut se faire plaisir mais avec modération.

Précisons aussi que la qualité et le type d’alcool sont à prendre en compte. Un verre de whisky et très différent d’un verre de vin ou de bière. À ce titre je tiens à préciser que par « petits buveurs réguliers », je fais référence plus précisément à des alcools fermentés et faibles en alcool (en dessous de 17% d’alcool), et de l’ordre d’un verre par jour.

 

Conclusion

  • L’alcool est le résultat de la fermentation d’un sucre qui crée de l’éthanol.
  • L’éthanol est une molécule calorique mais inutile pour le corps. Il ne la stock pas en graisse et l’élimine directement en priorité du reste.
  • L’éthanol stop le processus de déstockage, le corps stock tout aliment que vous consommez en même temps et pendant la phase d’élimination de l’alcool dans le sang.
  • L’alcool à petites doses apporte quelques bénéfices surprenant pour la perte de poids : augmentation du métabolisme de base et amélioration de la sensibilité à l’insuline.

Si vous ne voulez pas grossir tout en buvant de l’alcool, éviter les petits biscuits apéritifs et les chips en même temps que la bière. C’est dévastateur pour votre objectif de perte de poids.

Voir aussi

Manger sainement : Doit-on se priver ? 

Faut-il courir pour perdre du gras ? Mythe VS Réalité

 

Découvrez les 3 piliers de la perte de gras dans ce livre offert

Vous aimeriez perdre du gras mais ne savez pas par ou commencer ? Ce livre est fait pour vous ! 

Vous y trouverai les premières astuces pour commencer à brûler du gras définitivement.  

Brûler votre gras, ca commence maintenant ! 

Bravo !